La continuité de services constitue l’un des enjeux majeurs de l’exploitation d’un service d’eau potable et d’assainissement. Pour Sogedo, cette continuité est assurée par l’association de la télégestion et d’une organisation d’astreinte ainsi que le respect de procédures rigoureuses. Tout cela, afin de répondre à un impératif : réagir vite et ce sur l’ensemble des installations, SOGEDO met en place une organisation d’astreinte rigoureuse. Ce dispositif permet de garantir une intervention dans les délais les plus performants.

Nos agents sont formés de façon permanente sur l’ensemble de nos sites d’exploitation afin d’être en mesure d’intervenir efficacement.

D’ordinaire, l’astreinte débute dès la fermeture des bureaux. Actuellement, dans les circonstances exceptionnelles, la permanence est assurée par des personnels à distance dans le cadre du télé-travail. Le personnel d’astreinte dispose de toutes les coordonnées des interlocuteurs susceptibles d’intervenir 24h/24 (Préfecture, Collectivités, services de secours, services de l’Etat, gendarmeries, laboratoires agréés …).

Selon l’importance de l’incident, des moyens humains et matériels d’agences Sogedo voisines de celle directement impactée peuvent également être mobilisés.

Il faut également compter avec le fait que tous les ouvrages, pour la continuité de service, sont munis d’équipements de télésurveillance qui permettent de suivre à distance leur fonctionnement et de recevoir en temps réel les éventuelles alarmes indiquant un dysfonctionnement de l’une de leurs composantes.

Les stations de production et les ouvrages de stockage d’eau potable sont équipés d’alarmes anti-intrusion afin d’être en conformité avec les mesures Vigipirate en vigueur.

Les différentes alarmes programmées (défaut d’alimentation électrique, défaut d’une pompe, niveau bas réservoir, défaut d’un capteur de mesure, nombre de démarrages journaliers de pompes, défaut EDF), sont transmises en temps réel aux agents d’astreinte via le frontal du superviseur TOPKAPI pour une intervention immédiate.

En cas de problème, l’agent d’astreinte se rendra immédiatement sur place pour une évaluation du problème. L’historique des alarmes est relevé tous les jours et un reporting est réalisé, comprenant notamment le temps de fonctionnement de chaque ouvrage consultable, sur le site extranet dédié aux échanges de données entre la Collectivité et SOGEDO.