Le Gouvernement met en ligne sur Twitter ce matin une vidéo concernant un « arrêté de protection » du Mont Blanc. C’est un sérieux problème de fond. Dans quelle mesure la protection de paysages doit-elle s’accompagner d’une limitation du partage aux regards et aux randonnées d’autrui ? Cette question de fond ne concerne pas que le Mont Blanc. Ce massif est exposé, par sa notoriété internationale, davantage que d’autres endroits moins emblématiques. Mais, toutes proportions gardées, l’enjeu reste le même : concilier nature et grandes affluences. Un sujet qui mérite une vigilance pédagogique collective particulière. Pour tous les sites naturels que nous sentons en fragilité particulière, avec les élus et les techniciens, les collaborateurs Sogedo veillent à contribuer à cette vigilance pédagogique.