Les chiffres sont alarmants en France. Hirondelles : – 40 % en 30 ans. Alouettes des champs : – 30 % en 15 ans. Perdrix grise : – 40 % en 10 ans. Chardonneret élégant : – 30 % en 15 ans. Bruant Ortoloan : – 85 % en 30 ans. Râle des genets : – 90 % en 30 ans. Outarde canepetière : – 60 % en 30 ans … Et la liste des espèces menacées pourrait durer longtemps. Ces chiffres concernent la France. En 20 ans, les villes françaises ont perdu en moyenne 50 % des moineaux. Les pics épeichettes ont disparu. C’est le cas pour les oiseaux. Mais aussi pour les abeilles et pour tant d’autres espèces. Les causes : le béton et le bitume donc la raréfaction des sources d’alimentation. La biodiversité, c’est quoi ? Un territoire vivant ! C’est donc simple. Garder un territoire vivant, accueillant pour des espaces animales : quel plus beau projet collectif positif. Le 11 janvier, journée de mobilisation en faveur de la biodiversité.