De façon générale, nous traversons une époque qui souvent crée des tensions entre des professions et une activité. C’est une approche qui pose problèmes. D’abord, parce qu’elle est souvent injuste dans la réalité du terrain. Ensuite, parce qu’elle démobilise celles et ceux qui se considèrent ainsi stigmatisés. Enfin, parce que les progrès sont et ont toujours été le résultat des mobilisations positives les plus larges. Pour lutter contre de telles tensions, l’Agence de l’Eau Adour Garonne a mis en place des séminaires et des moyens financiers en faveur du rappel du lien étroit entre agriculteurs et la nature. Une belle initiative.