Le Bureau de recherche géologique et minière (BRGM) a inauguré lundi 3 février la plate-forme de recherche Prime (Plate-forme pour le Remédiation et l’Innovation au service de la Métrologie Environnementale). Il s’agit d’une cuve qui permet d’analyser à grande échelle et en trois dimensions l’évolution physico-chimique et microbiologique des polluants dans un sol naturel et une nappe phréatique. La configuration de ce pilote permet aussi de scinder la cuve en quatre modules remplis de différents matériaux (sol pollué ou non, sable, sédiments,…). Pour simuler l’écoulement d’une nappe phréatique, le simulateur est alimenté en eau par un forage de 30 mètres de profondeur. Un outil très utile.