Face aux menaces du climat, un atout positif important réside dans le bond en avant à venir de la météo. Ce bond en avant va permettre d’identifier de façon de plus en plus fiable les menaces, donc d’en prévenir certaines conséquences. Ce progrès est le fruit de nombreux facteurs. D’abord la multiplication du nombre de satellites assurant une couverture de la Terre de plus en plus complète (nombre de satellites météorologiques et d’observation de la Terre lancés par décennie) : 1960-1969 : 28 ; 1970-1979 : 63 ; 1980-1989 : 56 ; 1990-1999 : 94 ; 2000-2009 : 121 ; 2010-2019 : 213. (Source : Organisation météorologique mondiale)

Mais surtout,  l’intelligence artificielle  rendra la météo plus précise. Ce niveau de précision va considérablement progresser et cette qualité du détail constituera une avancée supplémentaire considérable.