Les actuelles informations officielles font apparaître des déficits de précipitations qui placent certains territoires déjà en situation d’alerte. C’est une nouvelle donne qui va prendre une importance considérable dans la vie quotidienne. Aujourd’hui, pour la première fois à ce point à cette date, des départements sont déjà officiellement en alerte significative. Cela signifie notamment des restrictions d’usages sur des pratiques consommatrices d’eau. Ce cycle crée des obligations fortes : sécuriser les réseaux pour ne pas gaspiller la ressource, améliorer la couverture des poteaux incendie car le risque incendie augmente avec la sécheresse, diversifier les sources d’alimentation en eau là où la source principale est exposée à des chutes de production … C’est donc un cycle nouveau qui est engagé.