Le Comité National de l’Eau s’est réuni le 14 mai 2020 « afin d’échanger sur les principes à mettre en œuvre pour mieux anticiper les difficultés liées aux épisodes de sécheresse à venir » selon le communiqué publié par le ministère. Les régions les plus à risque à cette date sont Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne Franche-Comté, Grand-Est, Centre-Val de Loire et Nouvelle-Aquitaine. Onze départements (Ain, Allier, Ardèche, Isère, Loire, Haute-Loire, Puy-de-Dôme, Haut-Rhin, Rhône, Haute-Saône et Saône-et-Loire) présentent déjà un niveau de risque « très probable » (cumulant les risques débits des rivières, niveau des eaux souterraines, cumul de précipitations non excédentaires et sécheresse des sols) en matière de sécheresse pour cet été.