Une fois de plus, la Californie et la Colombie-Britannique sont exposées à des incendies gigantesques. Hier soir, 219 brasiers brûlaient toujours dans la province de la Colombie Britannique (Canada). Environ 14 000 personnes avaient dû quitter leurs habitations. 430 kilomètres carrés de forêts déjà brûlés totalement. Les pompiers de cette Province doivent recevoir l’assistance de leurs collègues de l’Alberta, du Saskatchewan, de l’Ontario et du Nouveau-Brunswick pour lutter contre les incendies sinon, seuls, ils seraient dans l’incapacité de faire face. Pour la Californie, la situation est identique. Depuis 5 ans, la Californie subit une importante sécheresse couplée à des températures très élevées, notamment dans le sud. L’un des incendies les plus importants s’est déclaré près de San Luis Obispo, une ville de la côte ouest à mi-chemin entre San Francisco et Los Angeles. Le feu de forêt a déjà ravagé environ 23.900 hectares. Le 10 juillet, il n’était maîtrisé qu’à 15%, selon les autorités. Environ 1.000 pompiers équipés d’hélicoptères bombardiers d’eau luttaient pour stopper cet incendie. Les épisodes de chaleurs changent totalement les équilibres traditionnels de nombreuses régions. Une réalité à respecter avec lucidité.