Hier, 2 février, c’était la journée internationale des zones humides. Marais, tourbières, prairies humides, lagunes, mangroves… entre terre et eau, les milieux humides présentent de multiples facettes et se caractérisent par une biodiversité exceptionnelle. Ils abritent en effet de nombreuses espèces végétales et animales. Par leurs différentes fonctions, ils jouent un rôle primordial dans la régulation de la ressource en eau, l’épuration et la prévention des crues. Ce patrimoine naturel doit faire l’objet d’une attention toute particulière. Sa préservation représente des enjeux environnementaux importants. Des actions en faveur des zones humides seront souvent engagées sur tout le mois de février. Nous en rendrons compte dans les prochains jours.