Ce week-end, les pays du G20 sont parvenus à un accord de réduction des déchets plastiques en milieu marin lors d’une réunion dimanche au Japon. D’après cet accord, les membres du G20 se sont engagés à réduire les déchets plastiques.  Les mesures seraient volontaires (détails encore inconnus à ce jour) et les progrès seraient publiés une fois par an.
La pollution plastique est devenue manifestement une préoccupation mondiale. Beaucoup de pays dont le Japon font face à une accumulation de ces déchets sur leur territoire. L’une des principales préoccupations porte sur la question des micro-plastiques, ces morceaux de plastiques dégradés, certains n’atteignant pas cinq millimètres, très difficiles à collecter. Ils ont tendance à absorber des produits chimiques dangereux et à s’accumuler dans l’organisme des poissons, oiseaux et autres animaux. Cet accord est le premier cadre international pour réduire la pollution plastique maritime.  Il reste à mieux en connaitre les dispositifs pour en juger de l’efficacité.