Le cerveau de la ville intelligente a été inauguré jeudi 11 avril 2019 : un grand poste de pilotage où travailleront à terme environ 75 personnes.  Il abrite également un poste de commandement de crise pour permettre de gérer les événements extraordinaires – catastrophes naturelles, accidents, attentats…  Cette infrastructure constitue surtout une plateforme informatique conçue sous la houlette de CapGemini, un « hyperviseur » permettant de faire communiquer ensemble les différents systèmes informatiques municipaux, d’accumuler et d’analyser leurs données et de fournir des recommandations d’actions. Un dispositif qui vise à la réactivité des services publics.  Dans les prochains mois, une application pour téléphone intelligent permettra aux particuliers de communiquer directement avec le poste de pilotage par exemple pour signaler un accident ou un encombrant. Un dispositif de « ville intelligente » qui fait référence sur le plan international.