Une nouvelle étude parue jeudi dans la revue Science confirme l’accélération de la température des océans. Ce nouveau travail combine quatre études scientifiques publiées depuis 2014 et qui concordent pour dire que les mesures anciennement utilisées n’étaient pas assez précises et surtout trop basses. Progressivement les scientifiques s’accordent à reconnaître que l’ensemble du mécanisme de réchauffement planétaire peut être assez fidèlement étudié à partir de la situation des océans. Les océans seraient des indicateurs d’une extrême qualité. Le réchauffement de l’eau agissant comme un signal confirmerait la vitesse du changement climatique. Si cette approche se confirme comme un marqueur techniquement fiable, c’est l’annonce de la révision de bon nombre des calendriers initiaux.