Sogedo évoque à de nombreuses reprises le sujet grave des pollutions. Ces derniers jours, divers reportages mettent en évidence combien un sommet comme l’Everest est lui aussi impacté par ce problème : équipements d’escalades jetés, bouteilles d’oxygène vides abandonnées … La neige immaculée n’existe plus ! La raison : l’explosion des expéditions commerciales. Des efforts ont pourtant été faits. Depuis cinq ans, le Népal requiert une caution de 4 000 dollars par expédition, qui est remboursée si chaque alpiniste redescend au moins huit kilos de déchets. Seule la moitié des alpinistes redescend les montants requis d’après les organismes officiels locaux. La perte de la caution ne représente en effet qu’une « goutte d’eau » dans l’océan des frais pour une expédition sur l’Everest. Les expéditions les moins chères proposent des forfaits à partir de 20 000 dollars, quand les plus réputées peuvent facturer autour de 70 000 dollars. Les défenseurs de l’environnement craignent que la pollution de l’Everest n’affecte les cours d’eau de la vallée en contrebas. Une réalité qui semble devoir imposer des mesures urgentes.