Hier, nous évoquions le sujet de plus en plus d’actualité de la lutte contre les plastiques. Lors des conférences internationales, les Etats-Unis sont restés en marge des accords. Mais hier lors d’une commission parlementaire, le Secrétaire d’Etat a officiellement déclaré que la non signature ne signifiait pas que les Etats-Unis feraient obstruction aux accords internationaux, bien au contraire. Une déclaration importante au moment où ce sujet prend manifestement de l’importance dans le cadre de la campagne électorale qui est engagée.