L’eau est porteuse de nombreuses qualités qui ne lui sont pas toujours assez reconnues. C’est le cas par exemple de la santé. Pas de santé sans un respect sérieux des conditions de bonne hydratation. C’est le cas des performances sportives également. Mais c’est aussi le cas du … vin. Cette année, les vendanges seront excessivement précoces dans tous les bassins de production. Des vendanges ont déjà commencé vers le 15 août dans certaines régions. L’inquiétant est qu’il y a entre 20 et 30% de moins de récolte par rapport à l’année dernière et, dans de nombreux endroits, tout semble confirmer qu’il peut s’agir des plus petites récoltes enregistrées depuis très longtemps. Un phénomène dû à une combinaison de facteurs : la chaleur précoce au printemps, l’épisode de gel qui a eu une ampleur importante dans le sud-ouest et un temps sec durant l’été dans le sud qui a accéléré la maturité mais a fait que les raisins sont plus petits. En revanche, au niveau qualitatif, cette récolte s’annonce bonne. Pour le raisin, la bonne alimentation en eau des terrains concernés est l’une des conditions essentielles.