C’est le sujet à la Une de l’actualité. Le « Zero Day » c’est le jour où il est possible qu’en ouvrant un robinet, il n’y ait plus de goutte d’eau. Des chercheurs viennent d’indiquer qu’à l’horizon 2030, environ 470 millions de personnes seront en proie à un manque d’eau“Plusieurs pays représentant un quart de la population mondiale sont de plus en plus confrontés à la perspective de manquer d’eau.” C’est la conclusion du World Resources Institute qui a publié un rapport alarmant. Les endroits qui posent le plus de problèmes sont les grandes métropoles comme São Paulo, au Brésil, Madras (Chennai), dans l’est de l’Inde, ou encore Le Cap, en Afrique du Sud. Toutes ces villes ont en commun d’avoir connu récemment des pénuries critiques et d’être extrêmement gourmandes en eau. Un sujet qui va occuper une place manifestement croissante ouvrant des questions majeures comme la lutte contre les réseaux fuyards ou la diversification des réseaux d’alimentation en eau.