Avec l’alerte sur l’état de la biodiversité et les conséquences concrètes qui peuvent en résulter sur le devenir d’espèces animales et végétales, nous assistons à l’affirmation de nouveaux concepts dont celui de la continuité écologique et celui du corridor écologique.

La continuité écologique, c’est la consécration de la logique de la cohérence globale d’un milieu récepteur. Une conception née il y a déjà plusieurs années correspondant même parfois à des priorités affirmées dans les contrats avec l’Union Européenne. Mais actuellement, ces dispositifs connaissent une actualité particulière.

Le corridor écologique, c’est l’affirmation de sanctuaires naturels qui sont indispensables pour maintenir des zones notamment d’accès à des espaces humides nécessaires pour la vie animale.

Ces deux concepts sont manifestement voués à occuper à l’avenir une place de plus en plus importante avec des contraintes juridiques de plus en plus fortes.