La délégation Sogedo au Forum Mondial de l’Eau est de retour ce matin. Cette délégation était composée de :

– Clara Rodenbach,

– Nicolas Vivian,

– Frédéric Ehlinger,

– Bastien Huchin.

Les travaux de ce Forum Mondial de l’Eau ont permis de nombreux échanges techniques entre professionnels. Pour l’essentiel, trois enseignements se dégagent.

1) L’immensité des efforts à déployer dans des territoires pour lesquels la « conquête de l’eau » est une priorité difficile au quotidien. La nature est inégale face à l’eau mais, dans certains territoires, les enjeux du développement global ont encore amplifié cette inégalité de base.

2) La performance de « l’école française de l’eau ». La tradition française à toutes les étapes constitue une référence incontestable et incontestée. La loi de 1964 sur l’eau a été le socle d’une organisation territoriale cohérente avec une chaîne de partenaires publics et privés qui ont construit dans la durée un dispositif efficace à chaque maillon de la chaîne. Ce n’est pas céder à un patriotisme excessif que de dresser un tel constat. C’est respecter la réalité des faits comparés.

3) Pour que cette référence n’appartienne pas au passé, il ne faut pas baisser l’exigence et la mobilisation collectives. Les techniques évoluent. Des pays font des efforts financiers considérables pour la mise en oeuvre de technologies nouvelles.

Dans cette compétition, Sogedo mobilise toutes ses compétences pour assurer un service de la meilleure qualité possible conformément aux orientations données par M. Marc-Michel Merlin.

Par sa dimension et surtout par sa présence de proximité dans les territoires, Sogedo est particulièrement bien placée pour vivre le meilleur équilibre entre la dimension humaine et les progrès technologiques. Ces derniers ne doivent jamais faire disparaître la dimension humaine qui est une composante déterminante de la qualité d’un service : de sa réactivité à la compréhension en passant par la connaissance des réalités du terrain que même la meilleure base de données ne peut contenir.

Pour les nouvelles technologies, de nouveaux champs d’applications s’ouvrent notamment dans la recherche des fuites donc dans la protection de la ressource en eau. Clara, Nicolas, Frédéric et Bastien ont puisé dans cette expérience les bases et les contacts de nouveaux progrès qui seront probablement présentés prochainement sur notre site Internet Sogedo.

Car en matière d’eau, selon un formule malheureusement trop souvent oubliée ou sous-estimée : « rien ne coule de source ».