D’après un communiqué du CNRS,  plus de 70 % de la population mondiale des manchots royaux risque de disparaître avant la fin du siècle. Pour éviter cette menace considérable, il faudrait que les colonies migrent vers l’Antarctique. Or pour les manchots des régions subantarctiques, le problème est très compliqué car il n’existe qu’une poignée d’îles dans l’océan Austral et très peu ont la capacité d’accueillir les gigantesques colonies que nous connaissons aujourd’hui. C’est donc une alerte officielle très sérieuse qui est lancée par les scientifiques. Une de plus.