Les scientifiques néerlandais restent sans la moindre réponse à ce jour face à la mort inexpliquée de plus de 20 000 guillemots dont les corps s’échouent sur les plages depuis plusieurs semaines, un phénomène qui n’a pas été observé aux Pays-Bas depuis des décennies. Ces oiseaux de mer présentaient tous des symptômes de grave famine. Les scientifiques ignorent toutefois la raison de cette situation, car, selon eux, il y a assez de poissons pour nourrir les guillemots, friands notamment de harengs. La mort mystérieuse des oiseaux se limitait pour l’heure aux côtes néerlandaises : aucune n’a été signalée en Belgique et en Allemagne. Les vents violents et les températures hivernales des eaux de la mer du Nord pourraient avoir affecté les habitudes alimentaires des guillemots, en proie à la fatigue, soulignent certains scientifiques. Un sujet grave à suivre dans les prochains jours.