La Mer de Glace va devenir aujourd’hui tout particulièrement la photo symbole d’une alerte pourtant déjà exprimée de longue date. Même sur le plus haut sommet d’Europe occidentale, la nature est en danger. Les glaciers perdent de leurs volumes. Certains pourraient même disparaitre.  Sur la période 1970-2015, le glacier d’Argentière a perdu près de 20 % de sa surface, la Mer de Glace près de 10 % et les Bossons environ 7 %. Côté italien du Mont-Blanc, le glacier de Planpincieux a été placé sous la surveillance de radars. L’été dernier, sa fonte accélérée laissait craindre que 250 000 m3 de glace se déversent dans une vallée peu habitée mais touristique. Des mesures devraient être annoncées. C’est sûr que la situation actuelle a de quoi très sérieusement inquiéter.