Le nom de Santa Barbara dispose d’une forte notoriété en France depuis qu’en 1985 un feuilleton télévisé a popularisé ce territoire de la Californie. Une notoriété d’autant plus forte que ce feuilleton a compté pas moins de 2 130 épisodes sur la base de ces oppositions familiales aux multiples rebondissements avant que le temps n’use l’imagination des scénaristes.

Depuis hier, une des plages de ce feuilleton est exposée à une pollution accidentelle particulièrement spectaculaire et grave au point que l’Etat de Californie a décrété l’état d’urgence.

Les pollutions accidentelles marquent non seulement l’environnement mais aussi l’opinion parce qu’elles sont soudaines et spectaculaires.

Santa Barbara Californie 21 05 15

A plusieurs reprises, nous avons fait état de catastrophes de ce type.

Deux précisions doivent être gardées à l’esprit :

1) En France, grâce à une réglementation très stricte, les actions préventives contre les risques de pollutions accidentelles ont beaucoup progressé. Si bien que ces accidents ont beaucoup diminué.

2) Le véritable danger réside dans les pollutions diffuses. Des pollutions plus sournoises, moins brutales, à « petites doses » mais étalées dans la durée de façon parfois permanente. C’est ce volet des pollutions diffuses qui mérite désormais une attention prioritaire dans notre pays bien entendu sans diminuer la vigilance sur des expositions à des pollutions accidentelles.