Lundi après-midi, un train a déraillé dans le comté de Fayette, en Virginie-Occidentale (Etats-Unis). Celui-ci a projeté au moins un wagon contenant du pétrole brut dans une rivière et a provoqué un incendie dans une maison à proximité. Les autorités locales ont déclaré que du pétrole brut fuyait d’un wagon renversé et s’écoulait dans la rivière Kanawha.

Elles ont ajouté qu’au moins un wagon-citerne, probablement plusieurs, ont été projetés dans la rivière au moment du déraillement. Sur le plan fédéral, le Département des Transports américain travaille sur l’idée d’imposer des règles de sécurité plus sévères pour le transport du pétrole brut par train, car celui-ci peut s’enflammer et créer d’immenses boules de feu.

Voilà le dernier exemple d’une pollution accidentelle.

Sur le plan français, la prévention des pollutions accidentelles a suscité des travaux considérables. Les services départementaux de secours incendie ont préparé des plans d’interventions d’une extrême précision, hypothèse par hypothèse. Des services de pompiers qui, par la combinaison d’un professionnalisme  croissant avec un tissu remarquable historique de bénévoles, garantissent une excellence d’actions sur notre territoire.

Pompiers 3

La « directive SEVESO » a entraîné des modifications pratiques considérables sur certains équipements, sur les conditions de protections. Dans les zones concernées, des guides d’alertes ont été publiés. Des exercices de simulations sont régulièrement conduits. Des journées d’informations sur ce thème ont été de plus en plus nombreuses. Ces journées ont progressivement permis la mobilisation de tous les relais locaux d’informations dont le réseau de Radio France et de FR 3.

il est souvent fait état de retards que notre pays pourrait prendre dans certains domaines. Avec la même lucidité, il faut également reconnaître les domaines où notre pays a acquis une performance réelle de services. C’est le cas dans le domaine de la gestion des grosses pollutions accidentelles. Certes, il est à souhaiter que cette performance soit à constater le moins souvent possible.

Mais au moment où les images montrent l’immensité de tels accidents brutaux aux conséquences pratiques qui peuvent être considérables, c’est une reconnaissance que Sogedo tenait à rendre à destination de toutes celles et tous ceux qui ont travaillé dans cette direction.