Ce soir serait publié un résumé du rapport du GIEC sur l’évolution du climat. Les scientifiques décrivent, sur la base de 6000 études, la grande différence d’impacts entre un réchauffement de +1,5 °C et de +2 °C. Et ils listent les différentes pistes d’actions. Il s’agirait d’un résumé d’une vingtaine de pages ayant nécessité des discussions très délicates avec de nombreux Etats.  Pour l’essentiel, l’affirmation que les actuelles tendances ne suffiront pas à limiter le réchauffement à 1,5 °C. Commandé par l’ONU au moment de l’accord de Paris, ce rapport doit nourrir le processus de révision des engagements nationaux, qui doit être lancé aux prochaines négociations climat, à la COP24 de Katowice en décembre.