Selon la dernière enquête de l’institut BVA réalisée pour Place to B, l’enjeu climatique est perçu comme prioritaire par seulement 13 % des français, loin derrière la lutte contre le chômage (60%), la lutte contre le terrorisme (41%) et la défense du pouvoir d’achat (36%).

Bien davantage, 67% des sondés déclarent ne pas avoir confiance en la capacité de  l’homme à préserver la planète.

Pour ce qui concerne la Conférence internationale de décembre 2015, 75 % considèrent qu’elle a peu ou pas de chances d’aboutir à un accord !

Ces chiffres méritent l’attention.

Dans de nombreux domaines, notre pays perd la considération de la volonté collective. Sur de nombreux dossiers, notre pays est à la croisée des chemins. Nous vivons trop sous le coup de mouvements brutaux de balanciers frappés d’une amplitude excessive. Au manichéisme des uns s’oppose l’angélisme des autres. Il est indispensable d’identifier un chemin clair, des objectifs précis, une volonté qui ne variera pas au gré des pressions de diverses formes.

C’est aussi la nécessité de replacer nos actions dans la perspective du devenir des générations futures. Tout responsable doit d’abord penser à l’avenir. Nous devons rendre l’avenir meilleur. Cet objectif doit être le socle des décisions que nous avons collectivement à assumer.

Au fur et à mesure que l’on énonce les valeurs auxquelles nos décisions doivent répondre, nous constatons l’immense chemin qui nous sépare aujourd’hui de ces repères. Là où il faut avoir l’honnêteté de rappeler le poids du temps, l’ambiance est à l’immédiat. Là où il faut restaurer la place de la volonté politique, l’humeur est à la dénonciation de l’impuissance politique. L’économie fixerait ses priorités. La présentation médiatique imposerait son rythme.

Le scepticisme généralisé est un moteur arrêté. Or dans l’actuelle période, l’immobilisme va se payer très cher. C’est le sens du mouvement qui doit être retrouvé comme celui des efforts collectifs qui permettent les progrès pour chacun.

Les chiffres de ce sondage sur les enjeux climatiques montrent l’ampleur du chemin à parcourir sur un enjeu aussi décisif.

BrownsCanyon_Wilderness_Study_Area_credit_BobWick_BLM