Avec la COP25 qui a débuté à Madrid, des chiffres sont publiés méritant l’attention. C’est le cas pour les émissions de CO2 . Selon le bilan annuel du Global Carbon Project (GCP), ces émissions devraient progresser de 0,6% en 2019, entraînant «une augmentation des concentrations de CO2 dans l’atmosphère» qui contribuent au dérèglement du climat. «Les politiques actuelles ne sont clairement pas suffisantes pour renverser les tendances des émissions mondiales», ont averti les climatologues. L’urgence à agir n’a pas encore baissé. Au rythme actuel, la température pourrait grimper jusqu’à 4 ou 5 °C d’ici à la fin du siècle, quand l’Accord de Paris de 2015 prévoit de limiter le réchauffement climatique mondial bien en-dessous de 2 °C, voire à 1,5 °C. Les Etats-Unis, la Chine, l’Inde … n’ont pas pris des mesures de nature à infléchir significativement les tendances.