Dans la multitude d’études, de rapports sur le réchauffement climatique, il y a des précisions qui, malheureusement, font toujours défaut. Pour l’essentiel, ces informations manquantes sont au nombre de deux catégories. D’une part, l’accord de la communauté scientifique sur le niveau de probabilité des « obligations de résultats ». Un tableau récapitulatif devrait être tenu, publié, permettant de disposer ainsi de marqueurs simples. D’autre part, le calendrier des rendez-vous incontournables, c’est à dire des moments où le faisable n’est plus probable. Tant que des marqueurs de ce type, de nature à introduire dans l’opinion publique l’idée du décompte, feront défaut, la pédagogie des actions nécessaires sera fragilisée très significativement. Heureusement, des médias commencent à exposer cette demande. Une évolution n’est donc plus à exclure sur ce volet.