La prochaine réunion du G7, prévue en juin 2018 marquera une étape importante dans l’actuelle mobilisation internationale contre le réchauffement climatique. Justin Trudeau a officiellement lancé la présidence canadienne du G7, jeudi, par un événement en direct sur le réseau social Facebook. Il a déclaré vouloir mettre le thème de la protection des océans au coeur de son programme. Les États-Unis auraient accepté d’aborder le sujet parce que la discussion doit porter sur les mesures pour protéger et renforcer les régions côtières dévastées par des catastrophes naturelles ou qui font face à de futures menaces. Les États-Unis ont subi les ravages de la plus récente saison de tempêtes tropicales, alors que des ouragans ont dévasté des régions du Texas, de la Floride et de Porto Rico.