L’inquiétude gagne des stations de ski. Cette semaine, avec une nouvelle vague de chaleur sur les Alpes, il fait parfois plus de 5 ° C à 3 000 mètres d’altitude. Le ski d’été devient impossible à partir de … 10 heures 30 !

Si cette tendance devait se confirmer, ce serait une évolution majeure pour de nombreuses stations de ski.

Certes, avec le temps, elles ont diversifié leurs activités de loisirs. Le « loisir blanc » n’est plus le seul loisir dans les stations. Mais la « glisse sur neige » a un pourcentage de passionnés irréductibles qui reste un coeur de cible pour des stations ayant un parc skiable de haute altitude.

C’est généralement ce « coeur de cible » qui fidélise sur la station. Cette dernière veille alors à compléter l’offre.

C’est l’un des exemples pratiques d’une évolution qui pénalise gravement l’activité économique et qui pourrait engendrer des conséquences lourdes sur l’équilibre économique de territoires dont l’offre demeure principalement axée sur le ski.

 

NB : la photo qui illustre ci-dessus est extraite de la bibliothèque de Danny Zapalac. Pour y accéder, cliquer sur le lien suivant : Patagonia.