Hier jeudi, des chercheurs suisses (École polytechnique fédérale de Zurich) ont publié un communiqué au sujet du devenir du plus grand glacier des Alpes (Aletsch). Si le réchauffement climatique persiste, le glacier est … menacé ! La langue du glacier a reculé d’environ un kilomètre depuis le début du siècle. Les chercheurs de l’École polytechnique fédérale de Zurich assurent que, même d’après le scénario le plus optimiste, le glacier pourrait perdre 50% de son volume et de sa longueur d’ici à 2100, tandis que dans le pire des cas, il ne restera plus que «deux minables plaques de glace». Les chercheurs se sont fondés sur trois scénarios déterminés par différentes concentrations de CO2 dans l’atmosphère.