La liste des 200 villes les plus polluées au monde (pollution de l’air) doit être publiée prochainement. Elle devrait être connue ce jour. C’est un classement qui mérite l’attention. D’abord parce qu’il impacte directement l’image de marque de villes alors même qu’elles envisagent d’être parfois une marque internationale comme Pékin. Ensuite, parce que leur localisation met en surface les vrais foyers de pollutions. Enfin, parce qu’en comparant les cartes dans le temps, on constate de la quasi-permanence des problèmes. Ce dernier volet conduit à beaucoup relativiser la portée réelle des actions internationales.