Dès le 15 septembre, nous consacrions un article au sujet du prochain rapport du GIEC. Aujourd’hui, dans des médias sont publiés des premiers extraits. Des chiffres de perspectives possibles de réchauffement sont évoqués (+ 7°). Si confirmés sur des bases sérieuses, de tels chiffres seraient un « séisme » considérable y compris avec des conséquences économiques lourdes. La communauté scientifique devrait se méfier dans la publication de chiffres qui varient beaucoup car ces variations sont de nature à altérer la fiabilité perçue de chaque donnée.