Hier, la NASA a publié un rapport avec des chiffres qui méritent l’attention :

– les glaces du Groenland ont perdu en moyenne 303 milliards de tonnes par an durant la dernière décennie,

– l’Antarctique de son côté a fondu de 118 milliards de tonnes par an,

– depuis 1992 et les premières mesures précises par satellites, les océans ont monté d’environ 7,6 centimètres, avec des pointes à 23 cm en certains endroits en raison de variations naturelles,

Et dans la foulée , la NASA alerte sur des modifications majeures qui devraient intervenir. Plus de 150 millions de personnes, principalement en Asie, vivent dans des zones situées à moins d’un mètre de l’actuel niveau des mers. Aux États-Unis la montée des eaux va aussi changer le tracé des côtes notamment dans des États comme la Floride. Des îles du Pacifique pourraient être entièrement éliminées et des grandes villes comme Dhaka, au Bangladesh, Singapour ou Tokyo seront grandement touchées.

Les dernières prédictions sérieuses en date, qui remontaient à 2013 par un panel intergouvernemental des Nations unies sur le changement climatique, évoquaient une montée des océans de 30 à 90 cm d’ici la fin du siècle. Les dernières informations techniques disponibles conduisent à conclure à la fourchette haute.