L’Ardèche met en application pour certaines parties de son territoire des premières restrictions d’eau.

Une mesure qui montre, si besoin était, la nécessité d’aborder de façon sérieuse la question des éventuels conflits d’usages en période de sécheresse.

Pour éviter des conflits d’usages dans des circonstances difficiles de sécheresse, il faut aborder le sujet des « réserves d’eau ».

Le rapport sénatorial récent (rapport Rémy Pointereau) a abordé tout dernièrement ce sujet avec beaucoup de réalisme.

3 usages doivent souvent être conciliés :

– l’alimentation en eau potable à des fins de consommations,

– l’eau pour des usages professionnels notamment agricoles,

– le niveau d’eau à maintenir dans des cours d’eau pour qu’ils restent des lieux de vie.

C’est un sujet particulièrement important et qui mérite des actions concrètes urgentes.